Accueil ::> La vie au collège ::> Le CDI ::> Des rencontres littéraires uniques

Des rencontres littéraires uniques

vendredi 1er juin 2018, par Mme Baron.

Le festival du livre et de BD jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin est toujours un moment fort dans la vie du collège, marquant la fin d’une année de lecture et de travaux sur les livres.
Cette année, certains sont allés voir des spectacles à la plage verte, et 6 classes ont rencontré des auteurs au collège.

Aurore Petit, l’auteure de Les mots Globe-trotteurs

Les 6èD ont rencontré l’illustratrice Aurore Petit. En amont, ils ont travaillé sur l’étymologie des mots, autour du thème de l’eau : kayak, crabe, pluie, ces mots n’ont plus de secret. Ils ont découvert une illustratrice souriante, qui leur a montré son carnet d’inspiration, qui a répondu à toutes leurs questions et surtout qui leur a offert un beau dessin de "poirier".

Stéphane Husar, l’éditeur d’abcMélody

Les 6èA ont rencontré l’éditeur d’abcMédody, Stéphane Husar. Les élèves avaient travaillé en amont et en anglais sur des livres de la série Charlie. Ainsi, ils ont vu qu’ils pouvaient lire en anglais, sans trop de problème, grâce aux illustrations et à l’imagier. En français, les 6èA ont écrit un nouvel épisode des aventures de Charlie : Charlie à Cherbourg, que l’on vous invite à lire... sans tarder.

La rencontre avec Stéphane Husar a été énergique. Il a d’abord répondu aux questions en anglais aux questions posées en anglais par les élèves. Puis il leur a expliqué son métier d’éditeur et les différentes étapes pour qu’une histoire devienne un livre illustré et publié.

Sigrid Baffert et sa passion pour les fous

Les 6èB ont lu Krol le fou et ont rédigé en amont des textes reprenant des expressions et des jeux de mots avec des plumes, des becs ou des ailes. Ils ont lu leurs textes à l’auteure de Krol, qui, auparavant, leur a fait partager sa passion pour les fous de Bassans, découverte lors d’un voyage en Ecosse. Sigrid Baffert leur a montré aussi comment travaillait l’illustratrice de ses romans. Elle leur a aussi expliqué son travail, ses sources d’inspiration et montré son carnet à idées, qu’elle appelle affectueusement son filet à papillon.

Nicolas Poupon, à fond dans le bocal

Les 5èD et les 6èC ont rencontré Nicolas Poupon, l’auteur de Kirouek et du Fond du bocal.
Nicolas Poupon a écrit d’autres livres comme Le Cri de L’Autruche , Faire Semblant d’Être Heureux Les Jours D’Orage ... Il exerce depuis 20 ans le métier de dessinateur mais aussi d’écrivain.
Nicolas Poupon a commencé seulement à 19 ans le dessin et a commencé à écrire vraiment des livres à 26 ans. Il nous a montré les différentes étapes pour la réalisation d’un livre ; imagination des scénarios, mise en forme des dessins sans trop de détail, mise en forme de la bande dessiné avec tous les détails, mise en couleur à l’aquarelle, puis envoi à l’éditeur, suivi de l’imprimeur.
Il a précisé qu’il mettait à peu près entre 6 mois à un an pour écrire un livre ou une BD et pour Le Fond Du Bocal il met à peu près 2 mois. Nicolas Poupon a aussi ajouté une petite astuce simple : avoir toujours un carnet dans les poches. Il l’utilise pour noter différentes blagues pour Le Fond Du Bocal, si une lui en
vient à l’esprit.

« J’ai bien aimé cette rencontre avec Nicolas Poupon car j’ai appris plein de choses sur la réalisation d’une bande dessiné et ses dessins sont magnifiques. »
« Nicolas Poupon est un auteur passionnant. Lorsqu’il explique les étapes de la création d’une BD, on se rend compte du travail que cela représente. Cette rencontre a été comme une récompense après notre travail sur le thème du festival. »
Jade

La rencontre passionnante avec Guillaume Naïl

Les élèves ont fait connaissance avec un auteur à plusieurs facettes : Guillaume Naïl est aussi scénariste et traducteur ( anglais, allemand ). Il est très bavard et il parle drôlement vite, mais il est passionné et passionnant !

Il est devenu écrivain à 37 ans pour écrire des romans de jeunesse. Il a écrit deux livres publié Bande de Zazous et Qui veut la peau de Barack et Angela . Celui-ci a été écrit à partir de faits réels. En effet, Guillaume Naïl s’est inspiré d’un article de La presse de la Manche sur un vol de mouton et il a interviewé la bergère pour avoir des éléments pour son livre. C’est une histoire où l’on retrouve des intrigues et beaucoup de suspense. Dans le roman Bande de Zazous, Philippe va croire que ses parents veulent l’abandonner et il va vivre des moments de folie à Paris. Son prochain livre à sortir aura comme titre Magda parle un peu bizarre.

L’écriture n’est pas la seule passion de l’auteur. Guillaume Naïl aime faire de la pâtisserie, jardiner pour travailler la terre et faire des randonnées. Cette rencontre s’est terminée par un conseil en or : « Pour écrire un livre, il faut savoir de quoi on parle et de son environnement. »
Lucas

Voir en ligne : L’étymologie à la Aurore Petit par les 6èD