Accueil ::> La vie au collège ::> La vie scolaire ::> Une journée pour combler son handicap

Une journée pour combler son handicap

jeudi 12 mai 2016, par Mme Baron.

Le mardi 26 avril, au Collège Emile Zola de Cherbourg en Cotentin et à l’IME, un groupe d’élèves de 4e nous a organisé une journée du handicap autour de Laurine. Le but de cette journée banalisée est de sensibiliser tous les élèves de 5e aux discriminations liées au handicap.

1er atelier : Comme sur des roulettes
Nous avons commencé par l’atelier « parcours fauteuil roulant » par petits groupes de quatre. Un intervenant fauteuil roulant nous a guidé et nous a donné des conseils pour mieux rouler. Nous devions passer une porte, puis nous avons descendu une pente. Et là, le moment crucial, les graviers ! Le passage était dur pour certains élèves mais plus facile pour d’autres. Pendant que les élèves attendaient, ils parlaient à une personne handicapée moteur et lui posaient des questions.

2e atelier : Ne restons pas sourd au handicap
Dans cet atelier, nous avons rencontré Marie-Noëlle, une personne sourde qui nous a présenté le langage des signes et nous avons discuté avec elle, avec un traducteur.
Ensuite, nous sommes allés à l’atelier peindre avec la bouche et les pieds, en salle d’arts plastiques.

3e atelier : Une journée banalisée qui ne nous rend pas aveugles aux discriminations
Enfin, nous sommes allés à l’atelier sensoriel où nous avons rencontré deux personnes qui nous ont parlé des non-voyants. Nous nous sommes bandés les yeux chacun notre tour et l’on a suivi un parcours d’aveugle.

Après cette matinée intéressante, nous avons rencontré Marion qui est handicapée et qui est en fauteuil roulant. Elle nous a sensibilisé sur son handicap et nous a montré qu’il ne se fallait pas se moquer.
45 minutes après nous avons été visités l’IME. Des guides nous ont montré les locaux. Chaque petit groupe est allé voir des ateliers comme la menuiserie, la métallerie… Ensuite nous avons été visités un atelier avec des guides pour réaliser des bracelets et nous avons mangé des cookies.

Enfin, nous avons rencontré le directeur de l’IME et nous a expliqué une autre forme de handicap.

Cette journée m’a beaucoup apporté : j’ai un autre avis sur le handicap. Il ne faut pas juger les handicapés en fonction de leur handicap : ce sont des gens comme nous, tout simplement !
Martin (5èD)