Accueil ::> Archives ::> 2015-2016 ::> La mixité dans le sport

La mixité dans le sport

lundi 14 mars 2016, par Mme Baron.

Mardi 8 mars, pour fêter la journée des droits de la femmes, nous avons suivi des ateliers en EPS : foot en salle avec Mme Nicolle et M. Levasseur et danse avec M. Coupé.


Tout d’abord, Mme Nicolle nous a demandé d’établir des règles de jeu de ces matchs de foot : donner le ballon à tout le monde et changer les joueurs de postes. Chaque match a duré six à sept minutes et les arbitres étaient des élèves qui ne jouaient pas. A la fin, les élèves pouvaient exprimer leurs émotions (contents, énervés, fatigués,…)
Puis, M. Coupé a présenté la séance de danse : Faire des équipes mixtes de quatre pour se sculpter mutuellement avec les coudes, la tête et les genoux. Ensuite, les équipes sont passées devant leurs camarades pour leur présenter leurs sculptures.

L’après-midi, nous avons rencontré Samuel Gourfink, danseur, chorégraphe et professeur de danse. Il a commencé à prendre des cours de danse à l’âge de 16 ans. Quand il était au lycée, il cachait son sac de danse. Pourtant, une fois, le sac a été trouvé et les affaires de danse éparpillées dans la cour.
Samuel dit qu’il était timide à cette époque-là et la danse lui convenait, car il s’exprimait sans avoir à parler. Par contre, il a découvert que la danse était une activité physique. Au conservatoire, 5 à 6 heures étaient requises, mais il travaillait plus de dix heures par jour pour rattraper son retard.

Pour moi, cette journée était passionnante, car la mixité est très importante pour l’ouverture d’esprit des personnes. Elle permet de se découvrir les uns et les autres et de prendre de la maturité.
Solveig