Accueil ::> Archives ::> Année 2014 2015 ::> Sur les traces des GI

Sur les traces des GI

lundi 30 mars 2015, par Mme Baron.

Le vendredi 27 mars, les 110 élèves du projet, accompagnés par une dizaine d’enseignants, ont participé à une sortie pédagogique qui les a menés jusqu’au cimetière de Colleville. Là, ils ont pu visiter le musée (le Visitor center) et parcourir le cimetière, découvrir l’histoire de ces jeunes soldats américains, morts sur la plage en contrebas.


Deux guides les ont accueillis et ont donné des explications. Elles ont raconté le destin de deux frères de la petite ville américaine de Bedford, pour donner vie aux soldats morts. Les guides ont également raconté le destin des soldats morts au large de Cherbourg le 25 décembre 1944 sur le Léopoldville et dont les noms apparaissent sur le mur du jardin des disparus. Les élèves ont été émus par toutes ces croix blanches, alignées, mais aussi intrigués par les étoiles. Les élèves ont été impressionnés par la grande statue (« L’Esprit de la jeunesse américaine s’élevant au dessus des flots ») qui survole le Mémorial, mais également par le nombre des groupes d’élèves anglo-saxons qui visitaient le lieu.
Après un pique-nique sur la plage d’Omaha, sous le soleil normand, les élèves sont remontés, se rendant ainsi compte de la difficulté des soldats américains, imaginant la scène qui a eu lieu il y a plus de 70 ans.
Autre lieu de mémoire, la pointe du Hoc, entre Utah Beach et Omaha. Les élève ont découvert les bunkers allemands, mais aussi ont pu dévaler dans les trous d’obus et suivre la côte en ayant une vue imprenable sur les plages et l’horizon.
Enfin, une brève halte au cimetière de la Cambe a clôt ce périple du souvenir. Les élèves ont ainsi pu découvrir un autre cimetière militaire, un autre lieu de mémoire... qu’ils ont trouvé plus triste et plus modeste, malgré le nombre de soldats enterrés.
Cette journée a permis aux élèves de découvrir un patrimoine culturel et historique de la région, de parcourir des lieux de mémoire et de souvenir. Pour un grand nombre d’entre eux, c’était la première fois qu’ils y allaient... Ils en sont revenus ravis... et n’ont plus qu’à mettre leur travail au propre !